Le Forum des Maîtres de l'Univers

Eternia Antique
 
AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  Connexion  

Partagez | 
 

 Les émissions jeunesses des années 80

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2
AuteurMessage
KissFan
Roi d'Eternia
Roi d'Eternia
avatar

Nombre de messages : 1489
Age : 39
Date d'inscription : 05/09/2012

MessageSujet: Re: Les émissions jeunesses des années 80   2014-10-09, 09:28

Nicko a écrit:
la violence ne se limite pas à du sang, un univers post apocalyptique ou encore une tête qui éclate. Elle peut être bien plus subtile

C'est vrai. Mais je trouve que l'analyse des censeurs a réellement progressé depuis une décennie ou deux. Les sigles que l'on trouve en bas de nos écrans (cf.: -10, -12, ...) sont assez bien ancrés dans l'esprit collectif aujourd'hui. La première diffusion de Dragon Ball Z avait eu lieu dans le club Do, un programme visant les enfants parmi les plus jeunes notamment. Ces dernières années, Dragon Ball Z était diffusé à la TV avec le sigle -10. Ce qui montre une évolution, plutôt dans le bon sens.

Quant à la violence elle-même sur nos écrans, il y a son aspect purement graphique, purement visuel, et ensuite son impact psychologique. Ce qui signifie effectivement que ce n'est pas la quantité de sang versé qui détermine le degré d'impact psychologique chez le téléspectateur, mais plutôt le thème de fond.
Regardez le cinéma horrifique: les films avec des thèmes liés aux vampires, aux extraterrestres, aux démons ..., c'est à dire des thèmes purement surnaturels sont le plus souvent classés "-12". Exemple le film "Annabelle" qui sort sur nos écrans cette semaine.

Ce même cinéma horrifique dès lors qu'il touche à l'horreur dans ce qu'elle a de plus tristement humaine (les différentes formes de folies, le sadisme, le cannibalisme, etc ...) se voit souvent classé "-16" (il peut même y avoir un débat sur un éventuel classement "-18"). Exemples: des films comme May, Martyrs (celui-là j'ai pris une vraie claque quand je l'ai vu), ou encore Cannibal Holocaust pour citer un film plus ancien.

Alors bien sûr, on rétorquera que le classement "-10", "-12", ... reste subjectif, que le degré d'interprétation ou d'impact change d'un individu à un autre, même s'ils sont du même âge. Mais je pense que ça reste un indicateur assez fiable quant au contenu de l'oeuvre.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Les émissions jeunesses des années 80   2014-10-09, 18:50

"Alors bien sûr, on rétorquera que le classement "-10", "-12", ... reste subjectif, que le degré d'interprétation ou d'impact change d'un individu à un autre, même s'ils sont du même âge. Mais je pense que ça reste un indicateur assez fiable quant au contenu de l'oeuvre."


Très juste Pascal. Il y a eu une progression sur la codification des médias en fonction de leur nocivité. Cependant je ne te rejoints pas sur la fiabilité du système. On constate clairement que ces dispositifs sont en inadéquation avec la réalité. Comment? Il suffit d'observer l'intensité de la violence contenue dans les supports média (télévisuelle, jeux vidéo, etc...) qui est, selon moi, disproportionnée face aux mesures prises. Le réel problème à mon sens est l'accessibilité avant le contenu lui même. Comment, sur You Tube, peut on avoir accès à des vidéos nous montrant, entre autres, un otage américain se faire décapiter? Le dispositif du contrôle parental (ou d'un contrôle tout court) devrait être utilisable pour certains programmes (je ne sais pas si c'est déjà en place, je ne regarde pas la télévision).
Il faudrait un système permettant de filtrer de manière plus efficace ces données. Je n'ai pas de clefs face à cette problématique.
Revenir en haut Aller en bas
KissFan
Roi d'Eternia
Roi d'Eternia
avatar

Nombre de messages : 1489
Age : 39
Date d'inscription : 05/09/2012

MessageSujet: Re: Les émissions jeunesses des années 80   2014-10-10, 09:56

Nicko a écrit:
" Je n'ai pas de clefs face à cette problématique.
Pas sûr qu'il y en ai ... C'est une problématique qui n'a cessé de enfler avec l'avènement d'internet. Non seulement, l'accessibilité est plus aisée que 20 ans en arrière, mais en plus la quantité d'images sensibles (que ce soit celles des œuvres de fiction ou des extraits d'actualité, ...) s'élève chaque jour un peu plus.
Quand on pense que lors d'un accident de la circulation, certains s'arrêtent pour prendre une photo ...

En tout cas, Nicko, je crois que l'on ne t'a pas vu aussi actif sur ce forum depuis longtemps
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Les émissions jeunesses des années 80   2014-10-10, 19:09

Le temps me fait malheureusement défaut Neutral

Comme je l'ai déjà dis, j'aime beaucoup ce forum ainsi que ses membres. Je voudrais faire des gros dossiers, à l'instar des tiens (avec certainement bien moins de talent que toi) mais avec toutes mes activités annexes c'est super difficile... Je viens plus régulièrement en tout cas, et c'est avec un grand plaisir
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Les émissions jeunesses des années 80   2014-10-20, 19:11

Peut être nous pourrions continuer ce débat ou bien quelqu'un a un thème à proposer? Ce serait dommage de s'arrêter en si bon chemin study
Revenir en haut Aller en bas
Kouleuvre Khan
Maître d'armes
Maître d'armes
avatar

Nombre de messages : 185
Age : 40
Localisation : marécage de Tar
Date d'inscription : 24/08/2014

MessageSujet: Re: Les émissions jeunesses des années 80   2014-10-28, 20:21

Je te rejoins sur ce que tu as dit de la culture japonaise, une grande part de sadomasochisme et de violence gratuite.
C'est étonnant car lorsqu'on se penche sur la les oeuvres japonaises: les haiku, la grande épopée du Genji-Monogatari, les estampes d'Hokusai, l'architecture en bois, les rituels tels que o-hanami, les pratiques comme le zen, leurs arts martiaux raffinés...On est frappé par cet recherche d'un esthétisme épuré, dépouillé de tout superflu. Les Japonais eux-même sont très timorés en public, ils ont peur de commettre un faux-pas, de décevoir la famille, l'entreprise, la nation. Le poids des structures politico-sociales est énorme, et toute velléité d'individualisme très mal considérée.

C'est peut-être pour cela que cette médaille a un revers. Et que tout ce formatage de l'esprit, ce goût pour la vacuité, la sobriété, l'harmonie...trouve un exutoire dans la contre-culture, le manga, la j-pop, le phénomène des otaku...mais aussi la violence et le mauvais goût les plus extrêmes.
Il n'y a qu'à voir le plaisir pervers que prennent certains Japonais à se faire humilier, à souffrir en public. Il y a eu Takeshi Kitano et son château, encore que là on reste dans le soft: des jeux télévisés où l'on badigeonne les candidats de merde, le jeu où après s'être fait injecter de l'air dans l'anus, il faut se retenir de péter sous peine de gage, celui où il faut peloter des nichons...
Il y a les nombreux festivals de cosplays, où il n'est pas rare d'y croiser une charmante jeune fille en uniforme nazi. Il n'y a aucun recul, aucune pudeur face aux sévices des l'Histoire. Je me souviens aussi de cet anime que le "Club Do" avait un temps diffusé...avant de le retirer brutalement de l'antenne: Kinnikuman, un DA de super-héros dont un des protagonistes, ami du héros, affiche sans complexe uniforme nazi, svastikas et saluts hitlériens.

Du reste, on enseigne encore aux petits Japonais l'influence positive de l'Empire du Soleil Levant sur la libération des peuples colonisés d'Asie pendant la Seconde Guerre Mondiale. Evidemment, on préfère éviter de s'attarder sur le massacre de Nankin. Hiroshima et Nagasaki? Une tragédie, incontestablement, mais les événements qui ont conduit les Américains à leur balancer la bombe sont occultés, laissant aux petits Japonais comme un goût amer d'injustice et d'anti-occidentalisme larvé dans la bouche.

Voilà quelles sont mes réflexions lorsque je vois ces générations de petits Français qui admirent béatement le Japon, sans aucune once d'esprit critique.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
kenkaille
Maître d'armes
Maître d'armes
avatar

Nombre de messages : 212
Age : 40
Localisation : Eternia
Date d'inscription : 03/03/2011

MessageSujet: Re: Les émissions jeunesses des années 80   2014-10-29, 08:30

Kouleuvre Khan a écrit:

Hiroshima et Nagasaki? Une tragédie, incontestablement, mais les événements qui ont conduit les Américains à leur balancer la bombe sont occultés, laissant aux petits Japonais comme un goût amer d'injustice et d'anti-occidentalisme larvé dans la bouche.

Hiroshima et Nagasaki, ainsi que plus généralement la violence des bombardements sur le Japon de la seconde guerre mondiale, explique ce besoin d'extérioriser la violence dans des dessins-animés chez les Japonais. Comment ne pas voir dans le monde apocalyptique de Ken le Survivant une extériorisation de l'angoisse de la destruction, Goldorak est remplie de destruction de villes japonaise et de civils impuissants qui courent terrorisés. Chez les allemands cela s'exprime différemment, tandis que chez les "vainqueurs" on fait des cérémonies pour fêter la victoire et on s'admire le nombril pour le courage dont on a fait preuve.

Pour ce qui est des Japonais, la plupart sont des gens équilibrés, si il t'arrive d'allumer encore la télévision, tu découvriras Nabilla, les chtis à Hollywood et autre merveille intellectuel (que je ne regarde pas). Peut être que les Japonais et les américains sont encore un peu en avance sur nous, mais ne t'inquiète pas nos professionnels de l'audiovisuel travail à rattraper le retard. Wink

Aujourd'hui de moins en moins de personnes regarde la télévision, donc il faut appâter ceux qui sont encore intéresser. Il n'y a plus que les adolescents et les gens ayant des centres d'intérêt faiblement intellectuel qui regarde beaucoup la télévision, il est normal que l'on propose des programmes qu'ils aiment. Compile nos programmes, fait un montage de ce qui se fait de pire et passe le au Japon et aux Etats-Unis, alors tu liras sur les forums ce qu'ils pensent "des Français". A mon avis une majorité de Français ne correspond pas à l'idée qu'ils auraient de nous, je crois que ces programmes ne donnent des indications que sur une partie de la population (les adolescents, les .d.ots,...)

En moyenne, dans les années 80 je regardais 10 à 12 heures par semaines la télévision, aujourd'hui, je suis en moyenne à 1 heure par semaine : un documentaire quand il en passe un. Je pense que je suis représentatif d'une frange de notre génération.

A mon sens, il n'y a pas une culture japonaise (française, allemande, américaine...) uniforme mais un magma de culture populaire japonaise (en partie mondialisée comme ailleurs j'imagine) et une culture élitiste pluriel. Même chose en France, en Allemagne ou même aux Etats-Unis (de ce que j'en sais le Tr.. du C.l New Yorkais est aussi pédant que le Parisien, et est à des années lumières du Redneck).

Voilà pourquoi la façon dont est reçu un dessin animé par une partie de la population qui va râler et être visible n'est pas forcément révélateur des façons dont est perçu ce même dessin animé par le reste de la population.

Les maîtres de l'univers ont été considéré comme sataniste par certains américain, mais ce dessin animé a été fait aussi par des américains. De mémoire, dans un poste, French Fantasy nous avez fait un référencement des références des MOTU à la bible : Le prince Adam, la séquence de la transformation (glaive vers le ciel puis à l'horizontale : symbole de la croix), tout cela représentant le bien qui est opposé au mal représenté dans la bible bien entendu par Satan. Par conséquent, il y a forcément des références satanistes dans MOTU (le spectre de Skeletor, Skeletor lui-même incarnation de la mort, démonia : Lilith...) mais elles sont très édulcoré par rapport à la gamme de jouet. Je ne pense pas que filmation est eu volonté de faire de nous des satanistes.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Les émissions jeunesses des années 80   2014-10-30, 17:25

Super intéressant tout çà!

La tradition Japonaise comporte des zones très "refoulées": c'est à dire que certaines choses ne doivent pas s'extérioriser pour des raisons sociales, culturelles etc.... Ce refoulement donne lieu à des actions faisant office de "soupape de décompression". Cela dit je ne réduirai pas la culture japonaise à ceci, c'est uniquement pour expliquer en partie la violence latente que l'on retrouve dans les différentes formes d'expressions de cette société. Il y a aussi beaucoup de choses que nous pouvons envier à ce pays. Notons également que le taux de suicide fait partie des plus élevés du monde...

Par ailleurs je pense que la violence est globalement croissante dans l'ensemble de notre monde, pour diverses raisons, et que les cultures modernes en sont imprégnées. C'est sur le plan historique que certaines choses peuvent en expliquer d'autres de manière plus profonde.

Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Les émissions jeunesses des années 80   

Revenir en haut Aller en bas
 
Les émissions jeunesses des années 80
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 2 sur 2Aller à la page : Précédent  1, 2
 Sujets similaires
-
» Les émissions jeunesses des années 80
» les emissions de jeunesse
» Le top 5 de vos émissions préférées dans votre jeunesse
» Programme des émissions philatélique année 2014
» LES PLUS BELLES COLLECTIONS JEUNESSES

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Le Forum des Maîtres de l'Univers :: FORUM de l'Eternia Antique :: Questions & Réflexions Métaphysiques-
Sauter vers: